Problèmatiser : La culture divise-t-elle les hommes ?

l’objectif : définir un problème philosophique à partir d’un sujet donné. (Rappel) Cela consiste au moins en 3 choses :
. la 1ère est d’établir la réalité du problème (de quoi parle-t-on ? quelle difficulté précise ?)
. la 2ième consiste à expliquer en quel sens on peut défendre une thèse donnée, une 1ère solution au problème
. la 3ième consiste à expliquer en quel sens il est néanmoins nécessaire de critiquer cette thèse, et donc de défendre une autre thèse.
Soit 3 paragraphes en tout.

Pour des raisons de clarté, nous indiquerons entre parenthèses le travail réalisé.

(1er moment : réalité du problème. 1er essai : à partir d’une définition du terme général)
Chaque être humain reçoit de ses parents et des membres de la société dans laquelle il vit un ensemble « d’aptitudes et d’habitudes » qui définissent sa culture. Tous les hommes ont donc une culture. Mais ils n’ont pas tous la même. Il existe une pluralité de cultures sur terre, et au sein même d’une culture donnée, il existe des différences culturelles entre les hommes (ex : culture bourgeoise/culture ouvrière). Cette diversité est-elle source de division ?

(1er moment : réalité du problème. 2ième essai : à partir d’un cas particulier)
Il y a quelques années, ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire du voile islamique » a déclenché en France une vive polémique autour de l’islam, la laïcité, l’intégration. Cette polémique a abouti à une loi sur le port des signes religieux ostentatoires. Une pratique vestimentaire, religieuse, que l’on peut à bon droit appeler culturelle a donc divisé la société française. Cet exemple est-il révélateur d’une tendance générale de la culture à diviser les hommes ?

(2ième moment : la défense de la thèse. Quelle(s) raison(s) ?)
Chaque homme entretient un lien étroit, intime et inconscient avec sa culture. Ce lien est le plus souvent exclusif des autres : l’acquisition d’une langue maternelle fait de toutes les autres des langues étrangères. En ce sens la culture divise durablement les hommes au sens où elle les oppose, car chaque culture ou différence culturelle prétend définir un modèle qui doit se substituer aux autres.

3ième moment : la critique de la thèse et donc la naissance du problème. Quelle(s) raison(s) ?)

Il n’est pourtant pas de culture sans lien social ou en dehors de toute vie collective. Nous recevons notre culture, notre langue par ex., de nos proches au cours de l’éducation. Tout ce qui relève de la culture peut être transmis. Il est donc contestable que dire que la culture divise les hommes. Au contraire, elle est créatrice de liens entre eux. C’est grâce à elle qu’ils peuvent s’éduquer, communiquer, échanger, se connaître et se comprendre.

Ce contenu a été publié dans la culture, les échanges, problématiser. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire