Notion : Culture

A) Etymologie

Elle est latine : de cultus, de colere qui signifie à la fois
cultiver au sens d’entretenir, s’occuper de quelques chose, mais aussi honorer les dieux (lien avec la notion de culte).

B) Différentes significations :

  1. la culture désigne le travail du sol, afin de l’améliorer, le rendre fertile, soit l’agriculture (de ager, en latin : le champ).
  2. par analogie avec 1, la culture désigne la formation de l’esprit, celle de la personnalité (goût, sensibilité, intelligence). A distinguer du savoir, simple acquisition de connaissances. La culture physique est l’ensemble des exercices destinés à entretenir, développer son corps. 
  3. en un sens anthropologique, la culture désigne l’ensemble des pratiques, croyances, institutions, idées, etc. inventés par l’homme. Par la culture, l’homme modifie la nature sauvage et crée son propre milieu. 
  4. à la suite de 3, les cultures des peuples désignent les différentes traditions, pratiques, croyances, institutions propres à chaque peuple. Exemple : la culture japonaise. 

C) Les distinctions

a) la distinction nature/culture :

– appliqué au monde, le terme de nature désigne 1) le milieu naturel, le monde physique considéré comme un tout organisé, et 2) tout ce qui existe sans porter la trace de l’homme.

– appliqué à l’homme, la nature est l’ensemble des caractéristiques propres à tous les hommes, sans distinction de cultures ou d’époques. La nature humaine est l’essence de l’homme.

– par opposition à la nature, la culture désigne tout ce qui n’existerait pas sans l’activité humaine : objets, outils, villes, institutions, etc. mais aussi règle sociales, croyances, systèmes d’idées.
– la culture se transmet non par les gènes mais par la mémoire, la tradition et l’éducation.

– il n’existe pas une mais des cultures humaines, qui se modifient au cours de l’histoire.

b) la distinction culture/civilisation :

– en un sens neutre, le terme de civilisation (du latin civis, le « membre d’une cité ») désigne un certain état du développement culturel d’un peuple ou d’une société. Ex : la civilisation grecque.

– au singulier, la civilisation désigne un certain état du développement culturel d’un peuple par opposition à la barbarie ou la sauvagerie. Civilisation est alors synonyme de progrès. On oppose les peuples « civilisés » aux peuples « sauvages » ou « primitifs ». Historiquement, les peuples européens se sont considérés comme les seuls peuples civilisés.

Ce dernier usage du terme de civilisation est très critiqué car il implique un jugement de valeur, une hiérarchie entres les différentes cultures ou sociétés.

– le terme de culture est plus neutre et désigne l’ensemble de toutes les sociétés humaines, sans jugement de valeur.

D) les rapprochements

a) culture/art, technique :

– à l’origine le terme d’art est synonyme de celui de technique (un artiste est considéré comme un artisan). Puis à partir du XVIII s. il s’en distingue pour désigner un certain nombre de pratiques qui visent à produire des objets qui touchent notre sensibilité. Ce sont les arts des artistes ou alors les Beaux-arts (XIX s.)

– la technique désigne l’ensemble des moyens artificiels utilisés par l’homme pour produire des objets, modifier son environnement, augmenter l’efficacité de son action.

– l’art et la technique sont des créations de la culture et sont donc à distinguer de la nature.

b) culture/langage

– le langage est la faculté qu’a l’homme d’inventer et d’utiliser des langues pour s’exprimer et communiquer avec autrui. L’usage de la langue le plus répandu et le plus accessible est la parole, à distinguer de l’écrit. Il existe aussi des langues des signes qui mobilisent les gestes du corps.

– il existe non pas une mais des langues. Elles se transmettent par l’usage, et se modifient au cours du temps.

– les langues sont des créations des cultures humaines. Elles jouent aussi un rôle fondamental dans tous les processus d’acquisition et de transmission de sa culture.

c) culture/socialisation, échanges

– la socialisation est le processus d’adaptation de l’homme à la société. Elle commence par l’éducation.

– échanger signifie donner qque chose pour obtenir une autre chose à la place. Dans tout échange il y a une réciprocité. Il se distingue du don ou de la prise de possession arbitraire (le vol par ex.)

– les processus de socialisation et d’acquisition de la culture se confondent étroitement. Le jeune enfant acquiert sa culture au sein de sa famille et de la société en général. On acquiert la culture d’un pays en partageant l’existence des personnes qui composent sa société.

d) culture/ethnocentrisme

– ethnocentrisme est un terme forgé à partir de celui d’ethnos (en grec, le lieu d’origine) et centrisme, ce que l’on met au centre. L’ethnocentrisme est l’attitude plus ou moins consciente des membres d’une société à considérer leur société comme un modèle de référence pour les autres. C’est donc aussi une façon de dévaloriser les autres sociétés, de les considérer comme inférieures. L’ethnocentrisme peut s’accompagner de xénophobie (peur de ce qui est étranger) voire de racisme (croyance en l’existence des races et en la supériorité de certaines).

Ce contenu a été publié dans distinctions conceptuelles, fiche notion, la culture, la nature. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire