les entretiens au concours Accès (ESSCA)

Epreuves orales Essca

1) Présentation générale 

– 1 journée d’épreuves qui comprend aussi 1 réunion d’information

– les épreuves : un entretien collectif, une épreuve d’argumentation, un entretien individuel, une épreuve d’anglais.

– 1 dossier à remplir à votre arrivée. Il demande des informations sur vos expériences scolaires, associatives, vos goûts, etc.

2) l’entretien collectif.

Un sujet d’intérêt général : 40 minutes pour débattre et trouver la solution concrète la plus réaliste à un projet qui vous est proposé.

Ex :Votre lycée vous demande d’organiser une sensibilisation à la lecture pour les élèves du collège. Vous disposez d’un long week-end.

Les qualités conseillées :

– se faire confiance, oser intervenir.

– parler avec aisance de façon à favoriser l’échange.

– organiser (collectivement) la discussion de façon à aller vers des pistes sérieuses.

10 minutes à la fin pour faire le bilan de l’entretien.

Dans la mesure où il s’agit d’un projet à réaliser, ne pas oublier les aspects matériels et pratiques : budget, calendrier, acteurs, communication, organisation.

Remarques sur les entretiens collectifs passés samedi matin : ils se song bien déroulés. Chaque candidat a cherché à jouer un rôle positif, tout en tenant compte du collectif. Il y a eu un vrai souci d’avancer dans la réalisation du projet.

Ce qui peut être amélioré : une meilleure prise en compte de la question posée, l’analyse, la réflexion qu’elle suppose, et une meilleure gestion du temps.
Au début, ne pas hésiter à prendre du temps pour définir la finalité du projet, s’entendre sur une ou des formulations clefs. Au fond, quel est notre but essentiel ? Que voulons-nous obtenir ?
Dans un second temps, aborder des aspects plus pratiques d’organisation et de réalisation : ce qu’il faut faire (contact, communication, rédaction, etc.) et comment le faire (qui peut ou va faire quoi ?)

Ne pas hésiter à faire le point ensemble pour s’assurer qu’il y a bien compréhension, souci d’avancer, discussion et expression de tous. Le faire dans un esprit d’ouverture. Ex : « bon, est-ce qu’on peut dire qu’il y a accord là-dessus ? » Ou « je vous propose de définir ce point là comme étant un de nos objectifs/moyens/problèmes. Maintenant quels moyens voyez-vous pour … »

 

3) l’épreuve d’argumentation

Un sujet d’actualité ou d’intérêt général. Préparation 30 minutes. Exposé de 10 minutes.

Les qualités recherchées : clarté, pertinence du propos. Organisation de la réflexion.

Un plan en 2 ou 3 parties. Prévoir une introduction et une conclusion (avec ouverture).

Les étapes du travail : analyse du sujet (termes clefs à définir), énoncé d’un problème de façon claire. Recensement des idées (via une grille 16 cases.). Classement. Plan. Rédaction d’une introduction, puis d’une conclusion avec ouverture.

Ex : Pourquoi d’après vous, les Français sont-ils si nombreux à visiter le salon de l’agriculture ?
Mondialisation, géographie, voyages : selon vous, peut-on parler de la fin des distances ?
Selon vous, quelles sont les règles de la générosité ?

4) l’entretien individuel

3 objectifs :

Le 1er : Comprendre la trajectoire du candidat : intérêt pour l’ESSCA (projet études), ce qu’il apporte à l’école, son projet professionnel. Motivation personnelle et authentique.

Le 2ième : Evaluer son ouverture sur le monde, sur les autres, sa capacité à prendre des initiatives. Centres d’intérêts, passions. Personnalité, authenticité, franchise.

Le 3ième : Mesurer sa capacité à communiquer, à argumenter, à établir un contact de qualité avec ses interlocuteurs. La voix, le ton, le regard. Bien réfléchir sur sa personnalité, ses motivations.

Penser à bien connaître les formations proposées par l’ESSCA ou l’IESEG (Masters), les métiers de l’entreprise.

Aspects physiques 

– enlever les tensions; avoir une bonne position du corps sur la chaise, une bonne gestuelle des bras, une voix claire, animée, sans forcer; un visage souriant.

– avoir une tenue correcte : vêtements propres, en bon état, tenue « entreprise ».

Attitude, comportement.

– être courtois, poli; éviter les conflits, les jugements de valeur, les sujet de querelle. Ne pas s’enfermer dans une position. Savoir se taire et écouter (vraiment) les autres; bien prendre en compte ce qui a été dit ou demandé.

– manifester de l’intérêt pour l’école, de la curiosité; être capable de s’exprimer, d’affirmer une position (sans dogmatisme ou fermeture)

– être efficace, pertinent, réfléchi. Etre pragmatique, bien gérer le temps, respecter les consignes données. Donner des réponses précises. Etre franc.

– être de bonne humeur, donner envie d’engager une relation cordiale, franche, constructive. Sourire. Etre naturel.

Ce contenu a été publié dans non classés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire