5ième étape : la rédaction de la dissertation.

Elle est essentielle. Par définition, la dissertation est un travail écrit. Elle doit pouvoir être lue, comprise, appréciée sans aucune aide (vous n’êtes pas à côté du correcteur au moment où il corrige votre copie !). Le texte rédigé est au final celui qui donne vie et forme au travail de réflexion antérieur. Négliger la rédaction revient donc en fait à saboter son propre travail.

2 Règles générales :

  • Il est possible dans la vie courante de s’exprimer de façon peu rigoureuse. L’écriture philosophique est très différente. L’usage d’un mot, la rédaction d’une phrase sont de véritables choix qui déterminent de façon précise le propos et l’engage. Aussi ne faut-il jamais se laisser aller à écrire sans se demander ce que l’on dit vraiment, le sens donné à tel mot, à telle affirmation (ce sens là et pas un autre). Il faut contrôler son expression.
  • La présentation du devoir n’est surtout pas à négliger. La division d’une réflexion en différents paragraphes n’est pas d’ordre esthétique mais logique. Elle garantit la bonne tenue d’un raisonnement. Sans elle, la pensée est confuse, inexistante.
  1. L’introduction :
    – Elle commence par l’énoncé de la thèse commune ou celle qui nous paraît la plus contestable. Cet énoncé peut être introduit sur la base d’une définition, de l’interprétation d’un fait couramment reçue.
    – On enchaîne sur le paradoxe posé par le sujet, qui est expliqué.

    – Puis vient la justification du sujet. Elle consiste à expliquer que l’on puisse défendre la thèse paradoxale.

    – l’annonce du plan expose le cheminement. Il ne doit pas être strictement formel mais donner une idée de la réflexion à venir et de son progrès.

  2. La conclusion :
    – elle dresse le bilan de la réflexion menée qui est rappelée en quelques lignes.

    – elle montre les limites de la réflexion et ouvre sur un nouveau problème. On veillera à ce que celui-ci ne soit pas purement formel ou rhétorique, ni une reprise maladroite du du sujet posé.

 

Ce contenu a été publié dans non classés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire